Hiverner sa piscine en automne, pourquoi ?

piscine

Entretenir sa piscine régulièrement est un labeur  absolument indispensable. Cela implique beaucoup de tâches comme le nettoyage du bassin et de ses abords, l’analyse et le traitement de l’eau de la piscine. Ainsi, l’hivernage de la piscine est également obligatoire pour accueillir l’hiver. Pour cela, il faut choisir le bon moment.

Principe de l’hivernage

Tout comme l’être humain, la piscine est aussi soumise aux effets rudes de l’hiver. Il est donc nécessaire de prendre soin de votre piscine quand cette saison s’approche. Hiverner une piscine consiste à ralentir ou à arrêter définitivement le processus de filtration de l’eau. Cela peut être effectué par deux méthodes : l’hivernage actif et l’hivernage passif. Le premier consiste à ralentir la filtration de l’eau tout en tenant compte de la température de l’eau et  de l’air. Le second consiste à arrêter totalement le traitement et la filtration de l’eau en diminuant son niveau et en prenant soin du bassin et des équipements. Il est donc important d’hiverner la piscine pour entamer de bonne baignade au printemps.

Le meilleur moment

Pour faire face à l’hiver, la piscine doit être protégée de toutes les conséquences néfastes qui pourraient survenir. Le moment propice pour hiverner une piscine n’est pas fixé à une date précise. Seulement, il faut l’effectuer entre le début et la fin de l’automne. Durant cette période, les bactéries, les micro-organismes et les algues cessent de s’accroître. Lorsque la température de l’eau va aux alentours de 12°, il est temps de procéder à l’hivernage. Cependant, il faut éviter de vider complètement la piscine puisque cela pourrait endommager le bassin. Par conséquent, les tâches relatives à la réparation vont se multiplier.

Hiverner sa piscine trop tôt ou trop tard

Comme il est dit précédemment, la période propice pour l’hivernage est l’automne. Faire son hivernage trop tôt n’est pas conseillé puisque les bactéries et algues qui sont en plein développement, risquent de se multiplier massivement. Pour un hivernage tardif, les périls sont également grandioses. Effectivement, un hiver glacial pourrait faire geler l’eau de la piscine. Cela risque de causer plusieurs dégâts comme la détérioration des équipements, la défaillance du bassin et même sa destruction. De ce fait, il est plus digne de prendre des mesures préventives. De plus, les tâches causées par le gel d’hiver seraient en abondance. Ainsi, pour garder la bonne santé de sa piscine pendant toute l’année, l’hivernage en automne est effectivement important.