Etapes à suivre pour un hivernage actif réussi

hivernage actif

L’hiver est une saison rude pour une piscine. Son hivernage est indispensable pour qu’elle soit prête à fonctionner à l’arrivée du printemps. L’hivernage d’une piscine consiste à la protéger contre les facteurs indésirables qui risquent de la détruire. Pour cela, on fait en sorte de ralentir ou d’arrêter complètement la filtration de l’eau de piscine. 

Qu’est-ce que l’hivernage actif

L’hivernage actif consiste donc au ralentissement de la filtration de l’eau de la piscine. Contrairement à l’hivernage passif qui consiste essentiellement à arrêter le traitement et la filtration de l’eau, l’hivernage actif consiste à un filtre ralenti de l’eau. Ce type d’hivernage est surtout adapté à l’hiver moins glacial, comme celui des pays tropicaux. Il n’est pas recommandé  pour un hiver trop gelant. L’hivernage actif est donc un hivernage dynamique qui nécessite quand même des entretiens réguliers. Il permet de garder la bonne qualité de l’eau.

Procéder à l’hivernage actif

Afin d’éviter la formation du gel, il est nécessaire de procéder à l’hivernage pendant l’automne. On commence à effectuer l’hivernage lorsque la température de l’eau va aux alentours de 12°. A cette température là, les bactéries et algues ne risquent pas de se multiplier puisque leur phase de développement s’arrête instantanément.  Pour ce faire, on nettoie tout d’abord le bassin. Pour cela, on utilise le balai de piscine vu que les robots de piscine ne fonctionnent pas souvent à une température inférieure à 15°.  Il faudra aussi opter pour le contre-lavage du filtre à eau. Ensuite, on doit ajouter du produit d’hivernage dans l’eau de piscine. Cela se fait tout au début de l’hivernage et se renouvelle de deux à trois fois au cours de l’hiver. Un produit détartrant est aussi utilisable selon la dureté de l’eau.

Entretiens spécifiques

Ainsi, le traitement au chlore, au brome ou autre produit désinfectant n’est pas nécessaire pendant l’hivernage actif. A titre de contrôle, pensez à inspecter les paniers de skimmers toutes les deux semaines. Il est également indispensable de vérifier de temps en temps le niveau de pH pour assurer la qualité de l’eau. Cela varie toujours entre 7,2 à 7,4, mesure valable pendant toute l’année. L’ajout de pH moins ou de pH plus s’adapte au déséquilibre encouru. Au cas où la température dépasse largement les 12°, on peut procéder à l’entretien habituel afin d’éviter le développement des bactéries. En d’autre circonstance, on peut également mettre la couverture d’hivernage sur la piscine. En cas d’une formation probable de gel, on peut faire pivoter la pompe pour qu’il y ait un mouvement d’eau.